Close menu

 

2017

  • Janvier

    Remise des clés

  • Février

    Début des travaux de curage

  • Mars

    Appel d'offres aux entreprises

  • Avril

    Choix de Bouygues Construction

  • Mai

    Obtention du permis de construire

  • Été

    Début du chantier

2018











2019

  •  

    Inauguration

Le chantier

Timelapse rue du Louvre

Timelapse Saint Eustache

Timelapse de la rotonde

Conférence de présentation au Teatrino

Photographies

La maîtrise d’œuvre

Tadao Ando Architect & Associates (TAAA)

L’architecte japonais Tadao Ando a été choisi par François Pinault pour concevoir la conversion du bâtiment de la Bourse de Commerce en musée.

Créée par Tadao Ando en 1969 à Osaka, Tadao Ando Architect & Associates (TAAA) est l’une des plus importantes agences d’architecture au monde. Grâce à son expertise et une organisation flexible, TAAA a conduit de nombreux projets, de petites et grandes échelles, conjuguant à chaque fois fonctionnalité du lieu et geste architectural. Au cours des vingt-cinq dernières années, elle a été à l’origine de nombreuses réalisations d’envergure dont le Musée d’Art Moderne de Fort Worth, The Pulitzer Foundation for the Arts aux États-Unis, la Fondation Langen en Allemagne, Benesse House à Naoshima au Japon, et le Centre de recherche Benetton Communication à Trévise en Italie...

Les réalisations de Tadao Ando ont été saluées par de prestigieuses distinctions : Prix Pritzker d’architecture, la Royal Medal RIBA Or, la Médaille d’or de l’Académie d’architecture, la Médaille d’or de l’American Institute of Architects, la Médaille d’or de l’Union Internationale des Architectes et le Praemium Impérial du Japon en 1996.

Tadao Ando a collaboré avec François Pinault sur plusieurs projets depuis 2000. L’agence a remarquablement assuré la rénovation et la préservation de Palazzo Grassi, Punta della Dogana et du Teatrino à Venise.

 

L’agence Pierre-Antoine Gatier

L’agence PAG a été créée en 1991 par Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des Monuments historiques depuis 1990, diplômé de muséologie à l’École du Louvre (1983) et diplômé de l’École de Chaillot (1987). Il est actuellement en charge du Ve arrondissement de Paris, du Domaine de Chantilly, de l’Opéra-Comique et des édifices français de Rome.

Depuis plus de vingt ans, Pierre-Antoine Gatier, assisté d’historiens de l’art et d’architectes spécialisés dans la restauration du patrimoine, s’est attaché à se spécialiser dans la restauration des nouveaux patrimoines. L’une des composantes essentielles de cette méthodologie réside dans l’analyse des matériaux employés dans la production architecturale des siècles passés, caractérisée par une expérimentation et une constante évolution des modes de mise en oeuvre.

Cette spécialisation sur les nouveaux patrimoines s’exprime également dans les enseignements que prodigue Pierre-Antoine Gatier à l’École de Chaillot sur l’histoire et la restauration du béton armé et du métal et à l’école d’architecture de Paris-Belleville dans le cadre du DSA « patrimoine du XXe siècle ». Il intervient également à l’étranger dans le cadre de séminaires sur la restauration des nouveaux patrimoines.

 

NeM / Niney et Marca Architectes

Ce cabinet d’architecte a été fondé en 2008 par Lucie Niney et Thibault Marca, diplômés de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-La Villette.

L’architecture de NeM / Niney et Marca Architectes se caractérise par la recherche d’un minimalisme formel affranchi de toute surenchère technique. L’agence se concentre sur l’essence de chaque projet pour le concevoir et le réaliser au plus juste. Le domaine culturel est un de ses champs d’action privilégié notamment avec la conception de nombreuses scénographies et la réalisation, en 2015, de la résidence d’artistes de la Collection Pinault à Lens. NeM a récemment livré à la restructuration d’ateliers logements à la Cité internationale des arts de Paris et a participé au commissariat du pavillon français pour la Biennale d’architecture de Venise 2016 avec le collectif AJAP14 et OBRAS-Frédéric Bonnet.

Parmi ses projets en cours, l’agence travaille actuellement à la création d’un centre d’arts africains à Allex (Drôme) et va bientôt livrer le nouveau siège français de l’ONG World Wide Fund (WWF), au Pré-Saint-Gervais, près de Paris.

 

Setec bâtiment

Groupe indépendant d’ingénierie, Setec a conçu et construit des projets d’ingénierie parmi les plus ambitieux de ces cinquante dernières années.

Le viaduc de Millau, l’un des plus hauts ponts du monde, les plus hautes tours de La Défense, l’opéra de Pékin, le métro de Riyad… Setec a reçu le « Century’s best civil engineering project award » pour le tunnel sous la Manche par la International Federation of Consulting Engineers. Dans le domaine des équipements culturels, Setec a été partenaire de projets alliant l’ambition architecturale et la haute technicité comme la cour Napoléon du Louvre de Ieoh Ming Pei, le musée Vesunna de Jean Nouvel à Périgueux, l’accueil du musée d’Orsay d’Adeline Rispal, le musée et les jardins Albert Kahn de Kengo Kuma à Boulogne, le musée de l’Homme d’Olivier Brochet et d’Emmanuel Nebout ou encore le Parc des Ateliers d’Arles de Frank Gehry. Setec est intervenu sur les schémas directeurs de rénovation du château de Versailles avec Frédéric Didier et du château de Fontainebleau avec Patrick Ponsot et aussi sur la transformation en musée des ruines du château Tsaritsino de Catherine II de Russie à Moscou, avec Mark Feldman de Mosproekt 2.

 

© Maxime Têtard, les Graphiquants

L’entreprise générale

Bouygues Construction

Collection Pinault Paris a choisi Bouygues Construction comme entreprise générale pour mener, à partir de l’été 2017, le chantier de réaménagement et de restauration de la Bourse de Commerce, à travers ses filiales Bouygues Bâtiment Île-de-France – Rénovation Privée et Bouygues Energies & Services.

Créé en 1952 par Francis Bouygues, présent dans plus de quatre-vingt pays, Bouygues Construction conçoit, réalise et exploite des projets dans les secteurs du bâtiment, des infrastructures et de l’industrie. Leader de la construction durable — responsable et engagé — Bouygues Construction fait de l’innovation sa première valeur ajoutée : une « innovation partagée » au bénéfice de ses clients, tout en améliorant sa productivité et les conditions de travail de ses 50 100 collaborateurs.

Bouygues Bâtiment Île-de-France – Rénovation Privée offre un accompagnement global et sur mesure sur des projets de rénovation en immobilier d’entreprise, hôtellerie, commerce et résidentiel privé.

Bouygues Energies & Services est un acteur global des énergies, des services et du numérique. Bouygues Construction compte de nombreuses références dans les équipements culturels, telles que l’Hôtel de la Marine, la Salle Pleyel, le musée du Louvre, le musée d’Orsay ou plus récemment la Cité musicale de l’Île Seguin.

 

Bâche de la Bourse de Commerce

Engagement écologique et social

Daniel Sancho

Le chantier de reconversion de la Bourse de Commerce en musée d’art contemporain sera mené, selon la volonté de François Pinault, dans des délais extrêmement courts. Cet engagement pris auprès de la Ville de Paris a impliqué une structuration atypique de l’opération.

Pendant les études de conception, une opération de curage, de mise à nu du bâtiment ainsi que de mise en place de protections des éléments patrimoniaux les plus précieux a été initiée. Celle-ci a démarré après que la Chambre de Commerce eut remis les clés du bâtiment à Collection Pinault—Paris. Pendant ce premier chantier, des diagnostics complémentaires du bâtiment ont aussi été lancés.

Ensuite, la consultation des entreprises générales a été lancée sur la base d’études sommaires et s’est achevée par le choix de l’entreprise Bouygues en avril 2017. Le chantier principal d’aménagement et de restauration sera mené à partir de début juin, pour une durée de 18 mois.

Une emprise de chantier, réduite au maximum, prendra place autour du bâtiment sans jamais empiéter sur les voiries principales. Conscient, malgré tout, des nuisances que ce chantier pourra engendrer pour les riverains, il a été décidé d’imposer à l’entreprise de respecter les clauses contraignantes définies par la Charte de Qualité des Chantiers de la Ville de Paris, notamment en matière d’horaires de travail, de bruit, de poussière, de circulation, de gestion des déchets. Pour garantir aussi la qualité environnementale des opérations, le bâtiment a été certifié selon le label Haute Qualité Environnementale, gage d’une vigilance extrême sur les conditions d’exécution.

Autre point fort de ce chantier, l’entreprise générale doit appliquer des clauses d’insertion sociale extrêmement volontaristes, puisque sept pour cent des heures travaillées le seront par des personnes en formation ou éloignées de l’emploi (environ 50 000 heures sont concernées par ce dispositif).

 

Chantier de la Bourse de Commerce